Nos actions durant le confinement

Le confinement a des répercussions sur la vie de l’Institut Musulman des Bleuets, qui, lui aussi, subit une période sans précédent. Le Ramadan est enfin arrivé et c’est en pleine crise sanitaire due au Covid-19 que nous l’avons accueilli. Malgré la joie du mois béni qui rythme nos journées et nos nuits, c’est dans ce contexte, inquiétant pour beaucoup d’entre nous, que nous avons voulu vous rassurer en vous faisant entrer dans nos coulisses.   

La Mosquée des Bleuets protège ses fidèles

Limiter les contacts entre le personnel sur les lieux de travail, respecter la distanciation pour éviter les contacts physiques, et enfin le port de masques obligatoire en milieu fermé sont autant de restrictions indispensables pour faire barrage à la contamination des populations par le Coronavirus. Restrictions que l’IMB respecte et encourage.

Voilà pourquoi, malgré la tristesse de ne plus dispenser les prières en groupe ni les assises de rappels religieux, la Mosquée des Bleuets doit rester, jusqu’à nouvel ordre, fermée. Toutes les prières sont interdites, et même en cette période bénie de Ramadan, les prières nocturnes ne peuvent avoir lieu : afin de protéger les populations fragiles et même les bien portants.

Malgré l’arrachement de cœur que cela implique, les équipes des Graines des Bleuets ne peuvent plus, depuis le début de la crise sanitaire, recevoir les enfants des fidèles ni animer des activités périscolaires qui leur étaient si chères et si importantes à leur bien-être.  Nos portes sont restées fermées au soutien scolaire et activités récréatives, toujours dans cette même optique, alignée aux résolutions gouvernementales : protéger les plus faibles de ce virus menaçant.

Des décisions ont été prises après concertation car il en va de notre santé à tous. L’un des rôles de votre centre cultuel est la préservation de la santé autant morale que physique des croyants et leurs familles. Nous ne pouvions qu’adhérer à ces gestes barrières et ces mesures de sécurité et inviter tous nos collaborateurs à partager autour d’eux ces recommandations.

La santé est un dépôt du Très-Haut, une responsabilité pour tout un chacun.

Des actions solidaires figées parce que votre santé est notre priorité !

Habituellement, trente familles bénéficient des aides alimentaires collectées et distribuées par nos équipes bénévoles du pôle social. Le contact chaleureux d’une main tendue, en plus de cet apport en denrées alimentaires de premières nécessités, est précieux pour les personnes qui en dépendent et qui attendent ce moment une fois par mois.

C’est encore une fois le cœur serré, que nous avons été obligé de stopper les actions de ce pôle pendant le confinement, mais fort heureusement, les choses évoluent dans le bon sens.

Depuis peu, la distribution des colis a repris et cette semaine des courses ont pu être faites afin de préparer une vingtaine de colis qui ont déjà soulagé les familles.

Nous ne pouvions mettre en danger la santé de personnes qui vivent dans une situation dans la précarité la plus totale, mais restons attentifs à toute possibilité d’intervention de nos équipes lorsque les circonstances le permettent.

Même le transport des personnes à mobilité réduite, pôle d’activité appelé Oummah Mobile, dont dépendent des êtres fragiles, des frères et soeurs avec un grand cœur qui frémit à l’idée d’écouter le rappel d’Allah, de suivre leurs cours de religion ou de Coran, a été supprimé pendant la crise actuelle.

La séparation d’avec les fidèles est dure, mais des décisions prises avec sagesse pour préserver ceux qui doivent être préservés en priorité.

Rappelons-nous que d’autres musulmans sont confinés depuis bien plus longtemps que cette crise. Les personnes avec un handicap moteur qui vivent en centre spécialisé ou les personnes âgées qui habitent au dernier étage d’un immeuble et qui attendent leur colis mensuel souffrent depuis plus longtemps que nous d’un confinement à durée indéterminée.

La solidarité c’est aussi s’encourager à patienter, chers frères et sœurs. Et la crise ce n’est pas que des effets néfastes sur notre quotidien. C’est aussi savoir faire face avec persévérance aux difficultés que nous rencontrons, à cette épreuve à laquelle Allah, Azza wa Jal, nous demande de répondre par le bon comportement.

Allah ta’ala a dit dans la Sourate Al Mulk Verset 2 :

Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur.

Des équipes réactives, la technologie… et vous ! 

Bien-sûr, quand cela a été possible, la crise n’a pas empêché notre personnel de faire preuve de réactivité. En effet, les personnes sans domicile fixe avaient pour habitude de voir nos équipes se relayer lors de Maraudes dans la ville, chaque semaine. Avec cette crise sanitaire et les injonctions gouvernementales, le champ d’actions de nos bénévoles s’est vu restreint pour ces populations là…restreint mais pas éteint ! Ils ont fait preuve d’ingéniosité et d’adaptation afin de permettre une distribution de soixante repas chauds, deux fois par semaine, dans un foyer près du quartier de Saint-Just.

Tous les lundis et jeudis, une continuité du soutien apporté aux plus démunis a pu avoir lieu, avec la permission d’Allah.

C’est ainsi que les actions de certains pôles d’activités se sont adaptées, grâce à la réactivité des collaborateurs de l’IMB. La Madrassah a, elle aussi, su être force de proposition pour suivre l’évolution de ses élèves. Environ deux cent élèves se sont retrouvés en milieu d’année scolaire sans la possibilité de se déplacer à l’institut pour assister à leurs cours de religion, d’arabe ou de Saint Coran. Et la réponse à cela est, dès les premiers jours, apparue évidente.

Grâce aux outils de communication, comme les applications mobiles, indispensables de nos jours, un suivi à distance a pu se mettre en place très rapidement. Zoom et Whatsapp, entre autres, ont été utilisées pour donner des cours en ligne à nos élèves mais aussi pour recevoir le corrigé de leurs devoirs,  et répondre à leurs multiples questions.

Homme, femmes et enfants ont reçu, depuis le début du confinement, un suivi individuel en exclusivité auquel la majorité a répondu par l’assiduité. Ils ont également pu assister par classes virtuelles, à des cours de religion, auxquels ils n’avaient pas été inscrits au préalable en début d’année, et ce, de manière gratuite, dont le lien était partageable sur différentes plateformes pour profiter au plus grand nombre. Tout ceci par la permission d’Allah.

A situation de crise, réponse particulière…mais positive !

Des ambitions et des événements pour l’avenir !

La paralysie qu’a engendré cette crise dans de nombreux domaines, et au niveau national, ne doit pas toucher les cœurs. Les activités sont adaptées comme vous l’avez lu plus haut et les idées ne manquent pas pour parer à la situation et surtout préparer les jours à venir.

C’est ainsi que nos ambitions à fonder un Waqf* pour notre Communauté  avec le projet d’un Abattoir ne se sont pas mises en pause. Malgré les différents rendez-vous annulés avec les administrations préfectorales, nous continuons à travailler sur le dossier, notamment en recherchant activement un terrain pour débuter la construction du projet. Même si les démarches sont encore repoussées, nous continuons d’espérer que l’Abattoir puisse ouvrir ses portes l’année prochaine, in cha Allah.

De même pour le Forum des Métiers dont la première édition en 2019 avait eu un franc succès. La découverte des métiers et l’invitation de nos jeunes à la réflexion sur leur orientation avait pu se faire avec la participation de professionnels musulmans issus de tout corps de métiers. Ainsi, nous travaillons sur la planification d’une seconde édition pour ce bel événement, enrichissant pour tous, en fin d’année 2020, in cha Allah.

Conclusion   

Cette crise sanitaire due au covid-19 a réellement eu un impact sur de nombreux pôles d’activités qui ont rencontré des difficultés à pérenniser leurs soutiens aux familles, mais la souplesse dont ont fait preuve nos équipes a eu raison de l’inquiétude ambiante. Le développement de vos connaissances, et le suivi de vos efforts sur la voie de la mémorisation coranique, par exemple, a pu se poursuivre à distance, grâce à l’implication, la générosité et le sérieux de nos enseignants.

Et parce que notre santé à tous est plus importante que tout, pour l’heure, la réouverture de votre institut IMB ne peut pas être prévue.

Tout peut être rattrapé, avec la Permission d’Allah, tout sauf une vie…nous restons donc fermé pour vous protéger !

En vous souhaitant de passer les jours et les nuits de ce mois béni de Ramadan, et particulièrement les derniers jours et nuits dans la paix, la dévotion et l’apaisement des cœurs, et espérant vous retrouver en pleine forme très prochainement.

Qu’Allah vous protège…

*donation faite à perpétuité, œuvre charitable d’utilité publique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *